Expérience dans le festival Tout le monde danse !

Tout mouvement est danse

Le projet Twist & Move est né d’une collaboration avec le Théâtre Bonlieu d’Annecy, dans le cadre du festival Tout le monde danse. Nous devions créer des installations interactives, créatrices de lien autour de la danse, à faire tester aux visiteurs entre deux spectacles. Ces installations devaient aussi s’inspirer de l’état d’esprit et du travail de Rachid Ouramdane et Yoann Bourgeois, chorégraphes, danseurs, et cofondateurs du festival. Pour eux, tout mouvement est danse !

Très bien, si tout mouvement est danse, alors créons du mouvement, demandons aux visiteurs de créer du mouvement !
L’installation se compose de deux parties : un tapis au sol, dans lequel sont cachés quatre capteurs de pression, et une projection au mur, avec quatre images figées, montrant des parties d’un corps. Pour créer du mouvement, rien n’est plus simple, il suffit de marcher (ou danser) sur un capteur de pression. S’active alors une des quatre vidéos. Le corps s’anime dans une danse simple, et poétique, dans une boucle infinie, jouant avec les couleurs, les lumières et les ombres.

Si vous relâchez le premier capteur, et appuyez sur un second, la première vidéo s’arrêtera, et une seconde s’animera. Il faut donc appuyer sur plusieurs capteurs pour découvrir la chorégraphie, ce qui peut être un peu complexe en étant seul (à moins d’être très souple). L’expérience permet donc aux visiteurs de se rencontrer, de se connecter un instant, pour créer ensemble du mouvement, en bougeant eux-mêmes sur le tapis de danse, et en animant les corps projetés au mur.
Un détail attirera peut être votre attention sur les vidéos, une ligne en miroir, qui forme un losange, créant un lien entre ceux quatre mouvements de danse séparés. Mais que se passe-t-il si l’on active les quatre vidéos en même temps ?

Merci à Elora et Lucien, pour avoir jouer le jeu des danseuse et danseur !

Photo de l'expérience une fois mise en place. La photo a été prise dans le noir. On aperçoit au sol le tapis gris, rose et bleu, et au mur, la projection des vidéos controlées par le tapis. Les vidéos sont noires et blanches, car fixes, il n'y a personne sur le tapis pour les activer.
Photographie de 2 femmes qui activent les capteurs du tapis.

Le tapis était placé devant un mur, sur lequel était projeté les vidéos. Il n’y avait plus qu’à appuyer sur les capteurs, pour déclencher les mouvements.

Photographie de la projection des vidéos. Elles sont colorées, et donc actives. On voit une personnes devant le mur ou est projeté l'image.
Photographie en gros plan d'une personne de dos, devant le mur où sont projetée les vidéos. Elles sont colorées, et donc actives.